Athlète kidnappé à Rio: "Cet endroit est bel et bien f * ked dans tous les sens du mot imaginables."



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO SONT DE PLUS EN PLUS EN DÉSASTRES, ET CELA N'A PAS À VOIR ZIKA. Les matchs commencent la semaine prochaine, mais les scandales continuent d'affluer. Il y a des parties du corps qui sont lavées sur la plage de volley-ball, le pays est au milieu de sa pire récession en 80 ans, il y a une crise politique massive qui pourrait renverser le président, et dans un effort pour «nettoyer les rues», la police arrête des enfants des rues orphelins, souvent sans cause probable.

Maintenant, les athlètes arrivent. Et ça ne va pas très bien.

Qu'est-ce que vous avez fait hier?
J'ai été kidnappé. Allez aux Jeux Olympiques! # Rio2016

- Jason Lee (@jasonleejitsu) 24 juillet 2016

Jason Lee est un athlète de kiwi jiu-jitsu qui vit à Rio depuis 10 mois. Hier encore, il dit avoir été kidnappé par des hommes déguisés en policiers et forcé d'aller aux guichets automatiques avec eux pour retirer de l'argent. Il a écrit sur Facebook: «J'ai été menacé d'arrestation si je ne montais pas dans leur voiture privée et ne les accompagnais pas à deux guichets automatiques pour retirer une grosse somme d'argent pour un pot-de-vin.

«Je ne sais pas ce qui est le plus déprimant, le fait que ce genre de choses arrive à des étrangers si près des Jeux Olympiques ou le fait que les Brésiliens doivent vivre dans une société qui permet cette connerie absolue au quotidien. Cet endroit est bel et bien f *** ked dans tous les sens du mot imaginables.

Cela vient après que deux membres de l'équipe paralympique néo-zélandaise ont été volés sous la menace d'une arme le mois dernier. Le Brésil dans son ensemble connaît une vague de criminalité, en partie grâce à l'instabilité politique et économique. La criminalité est grave au Brésil depuis un certain temps, mais s'améliore jusqu'en 2016.

Mis à part le crime, un autre scandale se prépare dans le village olympique. La délégation australienne est arrivée dans la ville et a refusé d'entrer dans le village, le déclarant «inhabitable». Ils ont trouvé des fils dénudés, une plomberie horrible qui faisait couler de l'eau sur les murs et une odeur de fuite de gaz dans le village.

Le maire de Rio répond aux critiques de l'équipe #Australia contre le village des athlètes en proposant de "mettre un kangourou là-bas pour qu'ils se sentent chez eux"

- Wyre Davies (@WyreDavies) 24 juillet 2016

Cela vient après des mois d’inquiétude que la ville ne soit pas prête pour les Jeux olympiques. Il semble que le Brésil traverse une tempête de catastrophes parfaites, au moment même où l’attention du monde se tourne vers le pays assiégé.

h / t: NZ Herald et Deadspin.


Voir la vidéo: Quelle place pour le sport au féminin dans le monde daprès ?


Article Précédent

Le spa de l'Omni Grove Park Inn

Article Suivant

Lac et barrage de Fontana